__Introduction : Le réseau d'essai décrit ici dans la doc__


short description


Le réseau se compose principalement de 5 blocs dont les blocs 1 et de 2 sont des gares et servent à arrêter les trains. les Bloc 4 et 5 sont des voies de garage. Le bloc 3 est simplement traversé. Pour obtenir un contrôle parfait du traffic, nous avons besoin de la rétro-signalisation des voies. Pour cette raison, nous avons défini 3 contacts pour chaque bloc. Différents types de contacts de rétrosignalisation peuvent être employés c'est ce que vous découvrirez dans un autre chapitre. rocrail-demo.xml

Les composants suivants sont employés dans cet exemple :

  • la voie au 1:160 (N)
  • un PC avec Rocrail
  • un PC avec DDL/DDW ; cela peut être le même que pour Rocrail
  • un décodeur stationnaire motorola ou DCC
  • deux modules S88 à 8 contacts (détection par consommation de courant)
  • deux locomotives de DCC Pour changer de système, seul un petit nombre de modifications seront à effectuer comme on le verra plus tard .

Ici, la voie provient de la gamme Piccolo de chez Fleischmann. Naturellement, on peut aussi utiliser du matériel de voie d'un autre fabricant ou l'adapter pour une autre échelle. Aux points rouges les 2 rails de la voie ont été isolés, aux points bleus un des deux rails a été isolé. Le réseau mesure 100 x 50cm.

Comme le réseau est transportable, ce type de LED's est utilisé.

Ici, on voit la progression de construction du réseau. La voie n'est pas encore complètement installée. les photos seront mises à jour petit à petit rocrail-demo-fase1.jpg Phase 1 : Des voies sont déballées et les aiguillages testés.

rocrail-demo-fase2.jpg Phase 2 : Tous les fils d'alimentation sont soudés.

rocrail-demo-fase3.jpg Phase 3 : La voie est installée.

sensor-cable.jpg Les fils sont soudés ainsi aux rails : Un trou est effectué dans le ballast et le fil est directement soudé au rail.

minitrix-t3.jpg Cette vieille dame participe aussi à l'aventure, mais sans décodeur. Elle sert de locomotive d'essai pour le système Dinamo.

Implantation des LEDs de contrôle.

Côté câble.

Le premier essai de DDL avec : un Ordinateur portable DSL, décodeur d'aiguillage de chez LDT - booster - 16 contacts de rétrosignalisation, de deux modules à détection de courant de chez LDT (2 x 8 contacts), les voies de démo.

Comme le réseau doit aussi fonctionner avec le système Dinamo, tous les blocs sont isolés aux deux rails, voir les points rouges, dans ce cas le segment est lié au commutateur 2 à 4 au moyen d'une sortie de décodeur et d'un relais au bloc 1 ou 2..

Dans cette version de démonstration, les contacts d'occupation, représentés au milieu par des nombres, sont utilisés comme des sondes d'électricité et sont liés à un seul rail dans le bloc isolé (points bleus). La séparation aux deux voies (points rouges) n'est nécessaire que pour le Dinamo système. Si le Dinamo le système n'est pas utilisé, les points rouges peuvent être remplacés par des bleus. Ce dispositif peut être avantageux si toutefois plus tard les blocs doivent être complètement isolés. Les aiguillages utilisés ont un coeur métallique et ne peuvent pas être coupé. Ne pas s'en occupé pourrait entraîner un court-circuit. Des éclisses isolantes doivent ainsi être posées en direction du coeur pour qu'il soit polarisé correctement. Par conséquent même sur les grands réseau, des éclisses doivent être posés en direction du coeur .


Personal Tools