GCA186 Passage à niveaux

SommaireMatérielsGCA


Par Peter Giling


Description

Faire bouger des barrières est facile de nos jours avec des servomoteurs.
Mais si nous aimerions avoir à contrôler comme il se doit, il est plus nécessaire que d'avoir juste le servomoteur lui-même.
Dans le monde réel, par exemple, il y a un système qui détecte lorsque la queue d'un train vient juste de passer la zone de croisement, ou un comptage des toutes les roues/essieux avant et après le passage à niveaux.
Ce qui peut être fait de plusieurs façons, mais on revient toujours au fait, qu'il n'a pas d'importance si un train fait 50 wagons à long, ou juste une locomotive.
Une façon d'accomplir cela dans notre monde miniature, est de faire cela complètement manuellement.
Mais ce n'est pas le chemin que je préférerais, donc j'ai commencé à préparer une solution pour un ami d'une manière différente.
Cela commence avec l'idée que si il pilote un train manuellement ou en mode automatique (avec Rocrail bien sûr !),
ce système devra toujours fonctionner.
Le GCA186 est destiné à travailler de façon totalement indépendante de n'importe quel système.
Tout ce que nous avons besoin est un transformateur 9-16V ou un bloc secteur.
Maintenant la base est de fixer au moins deux aimants sous le train, un au début, et un sous le dernier wagon.
Plus de deux n'est pas un problème, la limite = 255.
Ensuite nous avons besoin de quatre capteurs à effet Hall à monter entre les traverses, ainsi ils détecteront les aimants sous le train. voir le GCA173
NOTE: Pour un trafic à sens unique, seulement le capteur A et C sont nécessaire!
Soyez sûr que le train devra entrer complètement entre le capteur A et le capteur C, et/ou entre le point D et B.
Le premier exemple ici est un passage à niveaux de type allemand.
De nombreuses options différentes seront possible, dépendant du logiciel dans cette unité.
Cela est rendu facile par l'utilisation d'un microprocesseur de moyenne envergure.
L'exemple est pour une voie ferrée en sens unique, mais utilisé dans deux directions, comme cela:

En considérant que le train approche du coté gauche.
Le train en premier active le capteur A.
Le GCA186 démarrera le clignotement des lumières, commutera le relais qui pourrait éventuellement être utilisé pour activer tout son,
et juste après cela les barrières descendent.
La carte contient deux sorties pour les servomoteurs.
Pendant ce temps le train continue, et l'aimant sous le dernier wagon passe également sur le capteur A.
Maintenant, le GCA186 a compté deux aimants.
Passer le capteur B n'a pas d'effet ici.
Mais dès que le train passe le capteur C, le décomptage commence.
Quand le dernier wagon passe le capteur C, deux aimants ont été comptés, se qui signifie que les rails sont dégagés et que
les barrières peuvent remonter, etc.
Mais ce n'est pas la fin complète de celui-ci.
Pour éviter que les systèmes redémarrent encore en passant le point D,
le train doit également compter les aimants passant le point D avec le même nombre que le capteur A, avant que tout le système soit remis à zéro.
Les lumières clignotantes sont seulement éteintes lorsque les barrières sont complètement remontées.
Si vous échangez A et D et B avec C dans ce texte, vous avez l'explication pour le sens opposé.
Pour un trafic à sens unique, un firmware différent sera disponible, mais pas nécessaire, également pour une double voie.
Cette carte ne peut pas servir à plus d'une double voie, il ne peut pas servir à une double voie avec deux sens de marche.
Cela aurait besoin de beaucoup plus de capteurs, mais il n'y a plus d'entrée disponible.
Contactez Peter si vous en avez besoin.

Pourquoi des capteurs à effet Hall?

Il est évident que la détection de la longueur d'un train ne peut être effectuée que si les capteurs comptent correctement.
La détection de courant est également possible, mais dans ce cas pas très précis, et le dernier wagon devra également consommer du courant par les rails.
Les interrupteurs Reed ne sont pas utilisables parce que une action peut générée de multiples impulsions.
Les portes IR ont le même problème, on n'est jamais sûr que seulement une impulsion est générée pour chaque locomotive/wagon/voiture.
Les capteurs à effet Hall sont idéaux pour cela.
La grande hystérésis garantie une seule impulsion pour chaque passage d'aimant.
Et c'est exactement ce que nous voulons pour cette unité.
Les pratiques des utilisateurs sont très enthousiastes à propos de cette idée.!


La carte prototype

L'élément habituel, pour prouver que ça marche.


Les fichiers matériels

Firmware


Personal Tools