Actions

Utilisation des sorties pour configurer des itinéraires

Comment configurer des itinéraires avec deux boutons, un au début de l'itinéraire et un à la fin.


Si vous appuyez sur les boutons left et 1 (l'ordre n'a pas d'importance), Rocrail mettra l'aiguillage T1 droit. Si vous appuyez sur les boutons right et 3, Rocrail mettra les aiguillages T2 et T3 déviés et ainsi de suite. Il y a beaucoup de possibilités, vous pouvez aussi faire left, 2 et right (mais pas juste left et right, alors rien ne se produit, l'idée est d'établir un itinéraire spécifique, pas de trouver un itinéraire possible de a à b, pour cela, il y a d'autres mécanismes dans Rocrail).

La meilleure façon de trouver comment c'est fait est de jeter un coup d'oeil par vous-même sur la manière dont les actions et les itinéraires sont définies dans les tableaux et comment les contrôles d'action et les conditions d'action sont configurés pour les cinq capteurs. J'ai essayé de garder tous les noms explicatifs.

Rappelez-vous, il n'y a pas plus de logique que celle décrite, aucun bloc et ainsi de suite (sans bloc l'état d'occupation d'un itinéraire établi ne changera pas), mais si vous avez une idée vous pouvez aussi ajouter d'autres actions.

Quand vous voulez tester/essayer, le fichier zip contient un fichier rocrail.ini et le fichier plan. Dans le fichier rocrail.ini j'ai configuré les aiguillages des itinéraires à 1 seconde, de cette façon il y a une pause de 1 seconde après chaque changement d'aiguillage (cela rend plus facile la visualisation sur l'écran).



Aiguillages opérant simultanément

Le second exemple montre comment configurer les aiguillages qui sont toujours commandés ensemble (tous droits ou tous déviés) parce que les moteurs d'aiguillages sont connectés à la même sortie de décodeur. Dans Rocrail un aiguillage est défini avec l'adresse réelle du décodeur, l'autre avec une adresse virtuelle utilisant la station de commande virtuelle. Les actions et les conditions font en sorte que lorsqu'un aiguillage est actionné, l'autre suit.


Afficher une variable dans un élément texte (par exemple 'compteur')

1. définir un élément de texte, eg. “compteur” (“zaehler”)
2. définir une nouvelle action “display_compteur” (“zaehler_anzeigen”), type=text”, parameter is the variable, e.g. ”%counter%”; command=“update”
3. assigner cette action à une rétro-signalisation de bloc (status=“on”)
maintenant la variable sera affichée …

Affiche l'image dune loco lors de son entrée dans un bloc

Une action peut afficher l'image d'une loco qui entre dans un bloc (Exemple en Allemand):
Blockbelegung als Lokbild

Comment gérer des blocs courts en enfilade avec des trains longs

Cela n'est officiellement pas supporté et est considéré comme un défaut colatéral de conception.
Laisser simplement les trains longs circuler en fonction des autorisations directement vers le bloc 1a en utilisant les deux blocs l'un derrière l'autre comme blocs à traverser.

Ce plan de démonstration possède -avec un peu de chance- des noms suffisamment explicites pour les objets. L'idée derrière ce schéma est qu'une gare (cachée) peut avoir deux blocs l'un derrière l'autre. Chacun de ces blocs 1a et 1b peut contenir un train court, alors qu'un train long occupera deux blocs, en utilisant un itinéraire vers le bloc 1b avec le bloc 1a en bloc à traverser.

Sans règles, après l'arrivée d'un train long dans le bloc 1b, le bloc 1a est libéré et Rocrail pourrait y envoyer un train. Aussi, quand un train long part de 1b, il pouvait déclencher les capteurs dans le bloc 1a, causant un évènement fantôme dans le bloc 1a.

Le plan utilise une loco factice, qui est soit assignée à la station de commande virtuelle soit à laquelle une adresse inutilisée est donnée (et assurez-vous qu'elle reste inutilisée par la suite). Pour chaque “placement” de bloc dans une enfilade vous aurez besoin d'une loco factice séparée, parce qu'une loco factice ne peut occuper plusieurs blocs.
Quatre itinéraires sont créés manuellement, nommés manual-[start]-[destination]. Le reste des itinéraires sera créé par l'analyseur. Quelques itinéraires ont des autorisations, ainsi soit uniquement les trains longs ou soit uniquement les trains courts utilisent cet itinéraire.
Deux des itinéraires manuels ont une action (de contrôle) et l'un possède une condition d'action. Une action place la loco factice dans le bloc 1a, l'autre action l'enlève de nouveau. Les deux actions sont déclenchées à la fin de l'itinéraire, quand le train atteint son bloc de destination, et que l'itinéraire est libéré. Quand d'autres blocs ainsi configurés existent dans une enfilade, chacun d'eux nécessite ses propres itinéraires et actions.
En plaçant une loco factice dans le bloc 1a, Rocrail ne s'occupe pas des capteurs dans le bloc 1a parce que les trains longs en 1b les déclenchent en arrivant dans le bloc 3. Cela empêche un état fantôme dans le bloc 1a.
Vous pouvez l'essayer avec la station de commande virtuelle, mettre le train court dans le bloc start2, le train long dans le bloc start et démarrer les deux en mode auto. Le train long utilisera l'itinéraire du bloc start au bloc 1a avec le bloc 1a en bloc à traverser. Après l'arrivée dans le bloc 1b, la loco factice apparaît dans le bloc 1a par l'action de l'itinéraire. Le train court attendra dans le bloc start, parce que le bloc 1a est occupé par la loco factice et le bloc 2 est fermé. Après l'attente en 1b, le train long utilisera l'itinéraire long du bloc 1b au bloc 3. Vous pouvez déclencher les capteurs du bloc 1a autant que vous voulez, mais parce que la loco factice est dedans, aucun fantôme n'apparaitra. Après 'arrivée dans le bloc 3, la deuxième action enlève la loco factice du bloc 1a et le train court peut maintenant aller au bloc 1a.

Essayez avec ceci.
two-short-blocks.zip


Personal Tools